Pure-data, est un langage visuel de programmation, conçu pour traiter les flux d'informations et en particulier le son, ce qui en fait en premier lieu un outil de construction sonore et de composition musicale. Les programmes pure-data (les "patchs") ne se composent pas de lignes de codes mais d'élément visuels reliés entre eux, des diagrammes représentant les chemins suivis par les données et les modifications qu'elles subissent.

Pure-data permet en imbriquant des éléments simples de constituer des systèmes complexes à la manière d'un jeu de construction. Un point fort du logiciel est sa capacité à travailler en temps réel, pouvant alors être utilisé lors de concert ou pour la réalisation d'environnements interactifs.

Parmi les possibilités offertes par ce langage on trouve la synthèse de son, voire la mise au point d'instruments électroniques complets, d'environnements sonores, l'interaction avec de vrais instruments midi, avec des données captées à l'extérieur de l'ordinateur, la composition mathématique ou la réalisation de prototypes (sonores) pour des jeux vidéos, mais aussi, dans ses utilisations poussées le traitement d'images vidéo (un flux en remplaçant un autre), de 3D ou de tout type de données numériques.

Conçu à l'origine par Miller Puckette, pure-data est le cousin open-source de max-msp, langage modulaire du même auteur, mais qui, lui, a son histoire propre et appartient aujourd'hui à une société. Pure-data est porté par une communauté d'utilisateur qui s'en servent, lui ajoutent de nouvelles extensions, le font exister par leurs réalisations et participent à son implantation, par exemple en animant des ateliers de découverte.

Comme point de départ : la page que wikipedia (fr) consacre à pure-data