Si le docteur Frankenstein avait habité près d'un bazar plutot que d'un cimetière on s'en souviendrait peut-être pour ses instruments de musique. D'autres se sont inspirés de sa technique, manipulant / découpant / soudant / recablant tout ce qui pouvait émettre des sons et de la musique pour en créer de nouveaux instruments, fruits de tentatives et d'explorations uniques, ouvrant sur des univers sonores bizarroïdes.

Les orgues et les jouets qui passent dans les laboratoires soniques des savants fous du circuit-bending en ressortent transformés sous l'action d'une chirurgie électronique, rarement réparatrice, dont l'action a pour but d'ajouter des possibilités de modulations, des décalages sonores, autrement dit du hasard et du chaos dans ces machines prédéterminées. Le circuit-bending, c'est la recherche du court-circuit créatif et de nouveaux sons :

Casper Electronics : joyeuse boulimie électronique pour Pete Edwards, qui aime fabriquer des instruments pour les autres (Mike Patton ou Danny Elfman font partie des cliens du gentil fantome). On peut y écouter les sons des instruments modifiés!

Cementimental Noise : Cementimental prouve qu'on peut (aussi) faire de la musique avec ces monstruments.