automatic translation maschinelle Übersetzung

Add to Technorati Favorites
urzhiata | index

      « Making things talk » de Tom Igoe

Making things Talk, de Tom Igoe Comment brancher quelques capteurs et rendre les résultats accessibles sur un site internet ? Comment créer des objets électroniques qui communiquent entre eux sans fils ? Comment créer un jeu interactif à distance ? Ce livre est un manuel de magie noire guide progressif pour connaître et utiliser les technologies nécessaires pour connecter des montages électroniques et les faire communiquer entre eux, avec un ordinateur ou avec internet.

En programmation logicielle, la méthode majoritairement utilisée aujourd'hui est celle de l'orienté objet, programmes et sous-programmes sont conçus comme des objets physiques avec des propriétés et des fonctions. Pour utiliser un objet, il suffit de connaître son interface, ses propriétés et méthodes, sans avoir besoin d'en connaître le fonctionnement interne. Bien souvent, les objets électroniques peuvent être conçus de la même manière en assemblant des modules dévolus à une seule fonction. Quelques soient ces objets (capteur, grille-pain, logiciel d'email sur un portable, base de données en ligne), il est possible de les faire interagir à condition de comprendre comment ils communiquent.

C'est l'approche choisie par Tom Igoe dans «Making Things Talk», qui ne rentre pas dans les détails approfondis du fonctionnement électronique, mais décrit les interfaces et leur mise en oeuvre. Au fil des chapitres, de nombreuses techniques et protocoles de communication sont passés en revue, à travers des montages fournis avec le code nécessaire (php, processing, arduino/wiring). Des photos et schémas viennent compléter les explications et l'ensemble est complet et clair.

2 montages de Making things Talk

Au total, 26 projets donnent un large aperçu des modes de communication entre objets électroniques, ordinateurs et internet. Quelques exemples de projets et de technologies abordées dans le livre :

- un jeu de pong controlé par les bras d'un singe en peluche équipée de capteurs, (communication série entre un microcontroleur et un ordinateur), également en version sans fil (communication par bluetooth)
- un chat en réseau! un coussin pour chat (!) équipé de capteurs et de webcam : lorsque le chat s'y installe, un email est envoyé avec une photo prise par la webcam.
- une seconde version du jeu de pong, chaque joueur participant au travers d'une interface physique au jeu sur un serveur (connexion par socket d'un microcontroleur à un serveur)
- différents types d'émetteurs récepteurs pour établir une communication directe entre microcontroleurs : infrarouge, ondes radio, xbee
- utilisation d'un compas digital, d'un accéléromètre, du protocole GPS (geolocalisation et positionnement dans l'espace physique), reconnaissance de couleur avec une webcam, RFID et domotique (X10), envoi de SMS par téléphone portable, décodage de codes barres à 2 dimensions (QR codes)


L'auteur, Tom Igoe enseigne dans la section Telecommunications Interactives (ITP) de la Tisch School of the Arts (université de New York). Les cours qu'il donne portent sur l'électronique interactive et la mise en réseau. A travers cet enseignement et ces recherches il explore les technologies numériques pour capter les expressions du corps humain et y répondre. De nombreux éléments de ces cours sont disponibles sur le web : pcomp, ainsi qu'à travers deux blogs : notes on physical interaction et codes, circuits & construction

Making Things Talk, Tom Igoe, editions O'Reilly, 2007, ISBN-13 : 978-0-596-51051-0

Making Things Talk : Un blog avec des examples de codes, des mises à jour et des ajouts au livre.


      « Out of Bounds »


« Out of Bounds » sur flickr


L'installation « Out of Bounds » de Chris O'Shea a permis aux visiteurs du musée du design de Londres d'apercevoir les lieux du musées auxquels il n'ont pas accès (bureaux, réserves, archives, etc.). Une torche « à rayons X » maniée par le visiteur traverse le mur et laisse apparaître progressivement l'image de la pièce selon le déplacement du rayon lumineux.

[ via tinker.it ]


      reacTable



Le ReacTable est un instrument de musique électronique multi-utilisateurs qui n'utilise ni souris, ni clavier, ni équipement. il se compose d'une table lumineuse sur laquelle sont placés et déplacés des objets. Chaque objet est marqué de symboles qui définissent son type et sa fonction (générateur sonore, filtre, séquenceur, etc.). Une caméra placée sous la table, enregistre et analyse la position de chaque objet, les mouvements qui lui sont imprimés ainsi que les déplacements des doigts sur la surface de la table. Ces informations sont analysées et transformées en temps réel, et transmises à un synthétiseur sonore. Un vidéo projecteur complète l'ensemble, et renvoie des informations visuelles sur les paramètres de chaque objet, et sur l'évolution de la musique composée.

fonctionnement du reacTable
Schéma de fonctionnement du reacTable (d'après [1], voir ci-dessous)


Les interactions sonores entre objets suivent le principe des synthétiseurs modulaires, dans la tradition des instruments analogiques mis au point par Robert Moog ou Don Buchla dans les années 60, ou aujourd'hui sous forme numérique : Max-MSP, Pure Data, Audiomulch, etc. La vidéo suivante donne quelques exemples d'objets simples, et des résultats obtenus en les combinant.



Comme on peut le voir sur la vidéo, chaque objet est marqué par un symbole qui l'identifie (ou un symbole par face sur les cubes.) Les objets sont passifs, ils ne contiennent pas d'électronique. Les symboles sont suivis par reacTIVision, un environnement logiciel développé pour reacTable et disponible sous licence open-source. Ce logiciel permet de suivre la position et l'angle de la rotation d'un marqueur sur un plan 2D à partir d'un flux vidéo, et transmet ces informations par les protocoles MIDI, OSC ou TUIO. Le protocole TUIO a été spécialement mis au point pour transmettre les paramètres d'objets présents sur une surface plane. Des exemples sont disponibles pour utiliser reacTIVision avec processing, pure-data, max-msp et d'autres.

symboles utilisés par reacTIVision
Symboles utilisés par reacTIVision (d'après [2], voir ci-dessous)


ReacTable est un projet de l'Universitat Pompeu Fabra de Barcelone (site du projet reacTable). Dans l'équipe d'origine on retrouve Ross Bencina, également programmeur d'Audiomulch, le logiciel modulaire de synthèse sonore.

sources :
[1] the reacTable (pdf) (Sergi Jorda, Martin Kaltenbrunner, Gunter Geiger, Ross Bencina) 2005
[2] reacTIVision (pdf) (Martin Kaltenbrunner, Ross Bencina) 2007